Azzedine AlaÏa aux 3 Suisses. Un artiste unique.

Début des années 80 le catalogue 3 Suisses avait engagé une vraie révolution. Faire entrer pour la première fois les créateurs de mode dans la distribution grand public.

Grace à l’agence Mafia de Maimé Arnodin et Denise Fayolle nous avions pu monter des programmes, ‘’doubles pages’’ de catalogues avec des créateurs de renoms ou presque débutants.

J’étais alors acheteur- chef de produit et on m’avait chargé de la réalisation de ces pages.

J’ai eu la chance de rencontrer et voir travailler Azzedine AlaÏa dans son petit atelier- appartement rue de Bellechasse.

Je l’ai vu ‘poser les épingles’ sur une robe, j’en ai encore un souvenir magique. Il pouvait être infernal, capricieux, ingérable dans les plannings, même s’il me prenait autant de temps que 5 ou 6 autres créateurs réunis, je ne pouvais lui en vouloir. Tellement de talent, tellement de drôlerie. « Monsieur Alaîa ne peut vous répondre, il est dans sa baignoire, me disait-il au téléphone en prenant une autres voix » … Je me souviens qu’attendu à New York pour un grand défilé en son honneur il avait fait demi-tour parce la douane avait voulu garder son petit chien en quarantaine…

J'ai en mémoire la majestueuse expo du Musée Galliera prolongée par des salles du Musée d’Art Moderne. Son directeur Olivier Saillard résuma parfaitement sa démarche : « Chez Azzedine, il y a une forme d’austérité. Le glamour, le sexy ne fonctionne que grâce à l’épure. Sans cela ce ne serait que du déguisement ». Et Astrid Faguer de dire : « cet épicurien a su démontrer avec talent qu’on pouvait accéder à la lumière tout en se positionnant en marge du système. » Il n’y aura pas d’éloge de trop pour cet artiste.

Roland Perrossier

PS -3 Suisses fut la première enseigne à donner accès aux créateurs haut de gamme à un large public en réinterprétant leurs succès et modèles fétiches et en les produisant à des prix accessibles. Cette démarche étaient celles des produits dérivés. Démarche aujourd’hui reprise par la plupart des grandes enseignes de la distribution textile.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

2016 France Héritage - CGU - Réalisation Jonathan Pradere