Clarification sur notre démarche Collection Centenaire 1918

Les réseaux sociaux réservent des surprises… En étant honnête nous avons reçu beaucoup plus de compliments que de critiques. Néanmoins nous trouvons utile de répondre à ces critiques, en particulier à des gens et un Groupe qui ignorent beaucoup d’aspects de notre projet.

Voici donc note réponse qui nous a semblé nécessaire de transmettre à un plus large public

via notre blog

Mesdames, messieurs

Vos critiques m’ont un peu blessées, je vous l’avoue. Je n’ai pour autant pas d’état d’âme sur ma démarche. Élevé dans une famille qui a porté un culte à mon grand-oncle engagé volontaire sous-lieutenant et tué à Verdun à 19 ans (Croix de Guerre avec Palme).

Vous comme moi, nous n’y étions pas.

Je n’ai rien contre les reconstitutions et suis très respectueux de votre engagement à ce niveau. Mais au-delà de vos propres satisfactions ont-elles toute la portée que vous espérez auprès des nouvelles générations ?

Notre propos est d’illustrer le patrimoine français par des reproductions, des inspirations ou des créations. Avec un objectif : que ces objets, ces accessoires, puissent être utiles au quotidien dans notre vie de tous les jours. Que par la transmission de ces signes et ces couleurs, on puisse faire appel à la mémoire. J’ai la faiblesse de penser que cela peut être utile et peut être plus utile que d'autres actions.

Avant la collection Centenaire nous avions réédité les anciennes sacoches des postiers des années 1920. Les postiers ne se sont pas offusqués…

Oui c’est du commerce mais nous essayons de le faire différemment.

Nous fabriquons exclusivement en France, dans le Tarn avec un atelier labellisé EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant…Déjà, en ce sens nous contribuons aux emplois en France. Ce n’est pas toujours le cas.

J’espère au moins que vous vous vous offusquez aussi de tous les porte-clés et mugs made in China vendus dans les musées français.

Si vous avez pris la peine de lire notre projet sur Ulule vous constaterez que nous avons un accord de parrainage avec l’ONF pour donner un pourcentage de notre chiffre d’affaire au projet Argonne en mémoire aux troupes américains décimées en septembre 1918. Cette démarche est approuvée par la US World War One Centennial Commission. Plus de 7000 soldats américains sont allés au tapis en quelques jours comme les 50 000 Britanniques que l’on a célébré cet été à Amiens sans que ni notre Président ni notre Premier ministre ne se déplacent. C’est vrai que les Français sont toujours eux, plus enclins à donner des leçons.

Donc vous voyez, moi, je n’ai pas honte.

Cordialement

Roland PERROSSIER ancien du 6eme RPIMA- brevet 337218

.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

2016 France Héritage - CGU - Réalisation Jonathan Pradere